• Accueil
  • > Nouvelles des célébrités

Nouvelles des célébrités

 Diana, le documentaire de la discorde

LONDRES (AP) — La chaîne de télévision britannique Channel 4 est montée au créneau lundi pour défendre le documentaire qu’elle doit diffuser le 6 juin, où sont retracées les dernières heures de feue la princesse de Galles, et dans lequel figurent notamment des clichés de Diana mourante, alors qu’un médecin français tente de la ranimer à l’aide d’un masque à oxygène.

Le film en question « Diana: The Witnesses in The Tunnel » (« Diana: les témoins du tunnel » -de l’Alma, NDLR-), contient également des photos explicites de l’intérieur de la voiture accidentée, où l’on voit Diana gisant derrière le siège du conducteur, ainsi que des interviews des photographes de presse et de témoins de l’accident présents sur place, rapporte « The Observer ».

Le Parti conservateur a demandé à Channel 4 de ne pas diffuser ce documentaire au motif qu’il pouvait perturber les deux fils de la princesse de Galles, les princes William et Harry. Ce à quoi la chaîne a rétorqué que les images avaient « été sélectionnées avec soin et sensibilité » et que sur la photo montrant les victimes de l’accident, leurs corps avaient été masqués.

Channel 4 a aussi précisé que cette même photo avait déjà été publiée dans la presse britannique et que plusieurs informations circulant sur le contenu du documentaire étaient erronées. La chaîne fait état d’un « intérêt public authentique » pour connaître les événements qui ont conduit à la mort de Diana en août 1997.

L’enquête française avait conclu que le chauffeur de la puissante Mercedes, Henri Paul, était ivre au moment de l’impact contre le pilier du tunnel et qu’il avait perdu le contrôle du véhicule alors qu’il tentait de semer plusieurs photographes lancés à leur poursuite.

L’enquête menée en Grande-Bretagne avait de son côté conclu que Diana n’était ni enceinte de son compagnon Dodi Al-Fayed, ni sur le point de l’épouser, et que l’accident était consécutif à l’ivresse du chauffeur et à la très grande vitesse du véhicule au moment des faits.

Un jury devrait siéger en octobre pour établir, selon la loi anglaise, les causes du décès, suite à une mort violente, inattendue et aux causes indéterminées. AP

-0-0-0-0-

Sheryl Crow, un mère comblée

NEW YORK (AP) — Alors qu’elle vient d’adopter le petit Wyatt, né le 29 avril dernier, Sheryl Crow prévient qu’il est le premier de « toute une troupe d’enfants » dans sa vie.

« J’avais toujours eu envie d’adopter. Même si j’avais moi-même eu des enfants, j’aurais de toute façon adopté », confie la chanteuse et guitariste américaine au magazine « OK! », expliquant qu’elle avait « toujours senti avoir une immense dose d’amour à donner ».

Pour le petit Wyatt Steven Crow, « j’ai pris l’avion et je suis allée le chercher là où il est né, dans un autre Etat », poursuit l’artiste. « Il avait tout juste un jour ». Quant aux moyens mis en oeuvre pour l’adoption, Sheryl Crow raconte avoir utilisé « les circuits normaux (de l’adoption), j’ai fait exactement comme chacun ferait », assure-t-elle. Et de justifier: « On ne met pas votre dossier en haut de la pile simplement parce que vous êtes une star du rock ».

Pour la nouvelle maman de 45 ans, ce fils est « son homme ». « Je suis comblée et je ne suis pas pressée de me marier » précise-t-elle. « Wyatt veille au grain et personne ne s’interposera entre lui et moi ». Wyatt sera-t-il l’aîné d’un nombreuse fratrie ? « Absolument, j’en veux une troupe entière! J’adore les enfants » répond Sheryl Crow. AP

-0-0-0-0-

Le séducteur Rubirosa revu par Didier Schuller

PARIS (AP) — De nos jours, son mode de vie aurait sans nul doute alimenté en masse les magazines tabloïds.

Tour à tour homme d’affaires, ambassadeur, espion et même champion de courses automobiles, Porfirio Rubirosa a surtout passé son temps à séduire les belles de son époque. Et elles sont légion: Eva Peron, Jayne Mansfield, Danielle Darrieux, Zsa Zsa Gabor et même Marilyn Monroe, que lui avait présentée Truman Capote, aucune n’a résisté à son charme envoûtant. C’est ce destin hors du commun que Didier Schuller revisite dans « Rubirosa, le séducteur du Diable », le roman-enquête qu’il lui consacre.

Selon le principe littéraire qui consiste à se mettre à la place de son sujet, Didier Schuller retrace le destin d’un des plus grands séducteurs du XXe siècle. Dans un décor fait de palaces, de luxe et de rencontres parfois édifiantes, il conte le parcours d’un homme mort tôt, à 56 ans, suite à un accident de la route en plein Bois de Boulogne, le 5 juillet 1965 à l’aube.

Rubirosa fut aussi un pion d’un des plus grands dictateurs sud-américains et un acteur influent de la politique internationale de l’époque. C’est lors de son exil à Saint-Domingue après l’affaire dite « Schuller-Maréchal » que l’auteur a retrouvé la trace de Rubirosa.

L’ouvrage est d’autant plus captivant que l’auteur n’a rencontré qu’une seule fois son sujet, peu avant sa mort dans la boîte de nuit parisienne à la mode qu’était alors « Régine ».

« Rubirosa – le séducteur du Diable », par Didier Schuller, Editions du Moment, 238 pages, 19,95 euros. AP

-0-0-0-0-

Anne Heche se fâche

LOS ANGELES (AP) — Anne Heche exige la garde exclusive de son fils de cinq ans au motif que le père de l’enfant, dont elle est séparée, est un menteur et la dépeint comme une mauvaise mère.

Dans sa déclaration enregistrée par la Cour supérieure de Los Angeles, l’actrice de 37 ans explique que Coleman Laffoon a proféré de « fausses déclarations haineuses » à son encontre et qu’il est lui-même un bien piètre père. Quand il a la garde de leur fils Homer, Coleman Laffoon l’envoie à la crèche ou le laisse à la garde de nounous et de baby-sitters pendant qu’il va jouer au ping-pong, au backgammon, au poker ou qu’il visionne des films pornos sur Internet, dénonce la mère (un cas de plus en plus courant parmi les motifs de demandes de divorces aux Etats-Unis, NDLR). « Il organise des parties de poker chez lui tous les jeudis soirs et autorise Homer à y participer », détaille-t-elle encore.

Anne Heche demande que le juge lui accorde une garde temporaire exclusive de l’enfant pour qu’il puisse entrer en classe maternelle à l’automne tout près de chez elle à Vancouver (Canada), où elle tourne la série télé « Men In Trees ».

De son côté, le père a fait valoir ce mois-ci que sa future ex-femme avait laissé leur enfant aux soins d’une kyrielle de nounous quand il allait lui rendre visite à Vancouver et que c’était lui qui s’occupait le mieux de Homer.

Le couple, marié le 1er septembre 2001, a demandé le divorce le 2 février dernier, arguant de différences inconciliables. Le père de l’enfant réclame une garde partagée et plus de 30.000 dollars (22.245 euros) de pension alimentaire mensuelle, alors qu’Anne Heche n’en réclame aucune. AP

Laisser un commentaire

 

Caderneta de um tradutor-le... |
juliocorleone |
The Geek Show |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Coin Ciné
| star wars
| corina pomérantz