Prince of Persia : les sables du temps

Posté par tempeterouge le 23 avril 2010

 

les sables du temps

Date de sortie cinéma : 26 mai 2010

Réalisé par Mike Newell
Avec Jake Gyllenhaal, Gemma Arterton, Ben Kingsley, plus

Titre original : Prince of Persia: The Sands of Time
Long-métrage américain . Genre : Aventure , Action
Durée : 01h56min Année de production : 2009
Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures France

Synopsis : Un prince rebelle est contraint d’unir ses forces avec une mystérieuse princesse pour affronter ensemble les forces du mal et protéger une dague antique capable de libérer les Sables du temps, un don de dieu qui peut inverser le cours du temps et permettre à son possesseur de régner en maître absolu sur le monde.

les sables du temps

Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de « Prince of Persia : les sables du temps  » et de son tournage !

Adapté d’un jeu vidéo

Prince of Persia : les sables du temps est l’adaptation cinématographique du célèbre jeux vidéo du même nom (d’action/plates-formes), dont le premier épisode, Prince of Persia, a été créé en 1989 sur Apple II. Fort de ce succès, d’autres épisodes ont vu le jour sur différentes consoles, de la Amstrad CPC à la Wii, en passant par la MegaDrive et PlayStation 2. C’est la première fois que cette histoire fait l’objet d’un film. Jordan Mechner, le créateur de Prince of Persia sur consoles, a participé à l’écriture du scénario du film de Mike Newell et soutient avoir voulu apporter de nombreuses nouveautés par rapport aux intrigues des jeux vidéo.

les sables du temps

Mike Newell derrière la caméra

Mike Newell, réalisateur britannique qui avait fait des merveilles dans comédie (Quatre mariages et un enterrement) ou le film de mafia (Donnie Brasco), avait également réalisé Harry Potter et la Coupe de Feu sorti en 2005, considéré par beaucoup comme étant l’un des Harry Potter les plus sombres. Au moment de s’atteler à la réalisation de Prince of Persia : les sables du temps, le metteur en scène avait confié vouloir donner forme à un film dans le style de Pirates des Caraïbes.

les sables du temps

Pour parler d’argent…

Le budget du film est estimé à 150 millions de dollars, donc 10 millions de plus que Pirates des Caraïbes : la Malédiction du Black Pearl (le premier) et deux fois moins que Pirates des Caraïbes : Jusqu’au Bout du Monde (le troisième). C’est également le film le plus cher dans lequel Jake Gyllenhaal a joué, devant Le Jour d’après en 2003 qui avait coûté 125 millions de dollars.

les sables du temps

Préparation physique

Pour incarner le personnage du Prince Dastan, Jake Gyllenhaal s’est entraîné pour affiner sa musculature et pour améliorer sa condition physique (son personnage court beaucoup !). Déjà dans Jarhead – la fin de l’innocence, sorti en 2005, l’acteur avait suivi un entraînement intensif supervisé par des membres de l’armée américaine, pour apparaître de manière crédible dans la peau de son personnage militaire.

les sables du temps

Date et lieux de tournage

Entamé en juin 2008, le tournage de Prince of Persia : Les Sables du temps s’est déroulé au Maroc et près de Londres, dans les studios Pinewood (qui ont aussi été utilisés pour Le Cinquième élément en 1997 et Quantum Of Solace en 2008).

les sables du temps

Classification

Prince of Persia : les sables du temps est le quatrième film produit par Walt Disney Pictures qui a été classé « PG-13″ (accompagnement parental recommandé, film déconseillé aux moins de 13 ans) aux Etats-Unis, après les trois Pirates des Caraïbes.

les sables du temps

 

Cette fois c’est la bonne…

A noter que Jake Gyllenhaal avait participé au casting de deux films de super-héros incontournables des années 2000 : Spider-Man en 2002, dont le rôle fut finalement attribué à Tobey Maguire, et Batman Begins en 2005, qui fit de Christian Bale l’un des acteurs les plus « bankables » du moment.

les sables du temps

Une équipe technique chevronnée

L’équipe technique de Prince of Persia : les sables du temps est composée de personnes possédant pour chacune d’entre elles une carrière cinématographique riche en films à gros budget. C’est le cas du compositeur Harry Gregson-Williams (Shrek 2 en 2004, Kingdom of Heaven en 2005, etc.), du directeur de la photographie John Seale (Le Patient anglais en 1996, Poséidon en 2006, etc.), du chef décorateur Elli Griff (La Chute du faucon noir en 2001, etc.), etc. Sans compter le producteur Jerry Bruckheimer, dont la filmographie comporte des dizaines de films qui ont cartonné au box-office, comme Top Gun en 1986, Bad Boys II en 2003, Benjamin Gates et le Trésor des Templiers en 2004, etc.

les sables du temps

Pressentis…

Pour le rôle du Prince Dastan, tenu par Jake Gyllenhaal, Orlando Bloom (Kingdom of Heaven, Troie) et Zac Efron (les 3 High School Musical) étaient pressentis.

les sables du temps

Stratégie

Walt Disney Pictures prévoit de sortir le film d’abord en Europe, et ensuite aux Etats-Unis en espérant tirer profit du Memorial Day.

les sables du temps

Actrice de Blockbusters

Après Quantum Of Solace (2008) et Le Choc des Titans (2010), voilà à nouveau l’actrice Gemma Arterton à l’affiche d’une (très) grosse production

les sables du temps

les sables du temps les sables du temps 

les sables du temps

les sables du temps

les sables du temps

les sables du temps

les sables du temps

les sables du temps

 

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

Twilight – Chapitre 3 : hésitation

Posté par tempeterouge le 23 avril 2010

Twilight - Chapitre 3 : hésitation 

Date de sortie cinéma : 7 juillet 2010

Réalisé par David Slade
Avec Kristen Stewart, Robert Pattinson, Taylor Lautner, plus

Titre original : Eclipse
Long-métrage américain . Genre : Fantastique
Année de production : 2010
Distributeur : SND

Synopsis : Des morts suspectes dans la région de Seattle laissent présager une nouvelle menace d’autant que Victoria cherche toujours à assouvir sa vengeance contre Bella. Pour contrer cette menace, les Cullen et les Quileutes, ennemis de toujours, vont devoir se rapprocher et s’entendre pour protéger Bella. Bella de son côté va devoir faire un choix entre Edward et Jacob

Twilight - Chapitre 3 : hésitation

Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de « Twilight – Chapitre 3 : hésitation  » et de son tournage !

Victoria

Rachelle Lefevre ne jouera plus Victoria dans Eclipse et sera remplacée par Bryce D Howard.

Twilight - Chapitre 3 : hésitation

Twilight - Chapitre 3 : hésitation

Twilight - Chapitre 3 : hésitation

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

StreetDance 3D

Posté par tempeterouge le 23 avril 2010

Date de sortie cinéma : 19 mai 2010
StreetDance 3D

Réalisé par Max Giwa, Dania Pasquini
Avec Nichola Burley, Richard Winsor, Ukweli Roach, plus

Long-métrage britannique . Genre : Comédie musicale , Drame
Durée : 01h38min Année de production : 2009
Distributeur : Metropolitan FilmExport

Synopsis : Alors que Carly et son groupe de street dance viennent de se qualifier pour la finale des championnats anglais, le départ de Jay, son partenaire et petit ami, remet tout en cause. Même si la jeune fille s’efforce d’y croire encore, les chances sont compromises, d’autant que le sort s’acharne jusqu’à leur faire perdre leur salle de répétition. C’est alors qu’Helena, une prof de danse classique impressionnée par l’énergie de Carly et de son groupe, leur propose un marché : ils pourront répéter dans le luxueux studio de danse de l’Académie de Ballet si Carly accepte de partager sa passion et son travail avec ses élèves avant qu’ils n’auditionnent pour entrer au Royal Ballet. Entre les deux univers, le choc est violent. Le plus pur des académismes et l’école de la rue ne font pas bon ménage. Pourtant, au-delà des préjugés et des cultures, les spectaculaires aptitudes des street dancers vont peu à peu forcer le respect. Pendant que Carly et Tomas, un séduisant danseur de ballet, se rapprochent, les deux groupes tentent d’affronter ensemble la finale et les auditions qui se profilent…

Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de « StreetDance 3D  » et de son tournage !

Danser en 3D!

Street dance 3D est la premier film britannique et surtout le premier film de danse en 3D. C’est aussi le premier film européen réalisé en prises de vues réelles 3D. Ayant travaillé sur Meurtres à la St Valentin et The Hole en 3D, le stéréographe et gourou de la 3D Max Penner était plus habitué à faire jaillir de
l’écran du sang que des danseurs: « Je ne vois pas la 3D comme une révolution, mais comme une évolution. Elle existe depuis longtemps, mais elle est économiquement viable depuis peu de temps parce qu’il est maintenant plus facile de la projeter et de la filmer grâce aux technologies numériques. Nous avons des écrans numériques, des lecteurs numériques et des caméras numériques, et cela rend la manipulation des images stéréoscopiques beaucoup plus facile.  »

StreetDance 3D

Le choc des cultures?

Le film tourne autour de la confrontation puis de l’alliance de deux disciplines souvent considérées aux antipodes l’une de l’autre, que sont la danse classique et la « Street Dance » ou danse de rue. Ce ressort scénaristique est un élément récurrent des longs-métrages musicaux; on le retrouve notamment dans des films tels que Save the Last Dance (2000) ou plus récemment Sexy Dance (2006).

StreetDance 3D

Premier film

Max Giwa et Dania Pasquini travaillent ensemble depuis plus de 10 ans. Ils ont notamment réalisé des clips pour des artistes à la renommée internationale comme Craig David, ou encore Lee Ryan et Westlife tout en réalisant des spots publicitaires. Street dance 3D est leur premier long-métrage.

StreetDance 3D

Des chorégraphies de haut vol!

Will Tuckett est l’un des chorégraphes classiques les plus renommés de Grande-Bretagne. Il a dirigé de nombreuses productions au théâtre et à la télévision. Kenrick Sandy est quant à lui surnommé « le Parrain » de la Street Dance en Grande-Bretagne. Il a dansé pour des artistes internationaux comme George Michael, Fergie alias Stacy Ferguson et les Sugababes ou encore Duffy dans son clip « Mercy ». La rencontre de ces deux géants dans leur domaine promettait des étincelles, mais comme dans le film, une belle amitié est née entre les deux experts de ces styles de danse très différents. Will Tuckett a notamment déclaré: « Kenrick est devenu mon pote. C’est quelqu’un de très positif qui ne perd jamais son sang-froid. Kenrick et moi avons parlé de retravailler ensemble après ce film. Ce serait formidable de créer quelque chose avec lui. Si je n’avais pas fait ce film avec cette histoire qui mélange ces deux styles de danse, nos routes ne se seraient peut-être jamais croisées. Cela a été une expérience inoubliable.« 

StreetDance 3D

Origine du projet

Le producteur James Richardson, cofondateur de Vertigo Films, explique les raisons qui l’on poussé à se lancer dans ce projet: « StreetDance 3D est né un peu comme une réaction : les infos ne parlent que d’histoires de jeunes qui se poignardent entre eux et beaucoup de films traitent de drogue ou de bandes, et je me suis dit qu’il était temps de raconter quelque chose de positif. J’ai toujours aimé les grands films de danse américains des années 80 – Flashdance, Dirty Dancing, Footloose – et j’avais envie de faire un film de danse qui ait le même esprit et la même énergie, mais en Angleterre. J’ai commencé à m’intéresser à l’univers de la street dance anglaise et très vite, j’ai découvert que nous avions certains des meilleurs danseurs et chorégraphes du monde. J’ai aussi découvert que c’était une discipline incroyablement spectaculaire, visuellement frappante, mais je voulais l’emmener encore plus loin. Le monde de la danse a toujours été riche de nombreuses spécialités : classique, moderne, urbaine, etc. Je me suis donc demandé ce qui se passerait si deux de ces spécialités se rencontraient. Que feraient les danseurs ? Quel genre de danse cela donnerait-il ? J’ai donc imaginé l’histoire de cette rencontre entre deux mondes – l’Angleterre traditionnelle représentée par les danseurs classiques et le Royal Ballet, et l’Angleterre moderne représentée par les street dancers. Je savais que ce qui allait sortir de ce choc des cultures allait être très excitant.« 

StreetDance 3D

La surprise: Charlotte Rampling

Charlotte Rampling, plus habituée aux films d’auteurs, interprète ici Helena, le maître de ballet. Même si sa présence au casting peut paraître surprenante, l’actrice pense y avoir tout à fait sa place: « J’ai vraiment apprécié de jouer dans ce film parce que j’ai toujours aimé la danse, même si je n’ai jamais dansé qu’en boîte de nuit. C’est agréable de voir que des gens peuvent penser à vous pour un rôle qui ne vous serait jamais venu à l’idée. J’ai adoré travailler avec tous ces jeunes street dancers qu’autrement, je n’aurais jamais eu l’occasion de rencontrer. J’aime aussi beaucoup le fait que le film montre des jeunes qui tentent de toutes leurs forces de faire quelque chose de positif. Cela montre que si vous travaillez dur et avec passion, vous pouvez accomplir des choses extraordinaires. C’est un merveilleux message.« 

StreetDance 3D 

Histoire de la Street Dance

La street dance est la fusion du hip hop, de la break dance, du popping et du locking, des styles de danse très complexes, précis et exigeants sur le plan physique. Le terme « street dance » couvre tous les styles de danse nés spontanément dans la rue et dans les boîtes de nuit, par opposition aux styles enseignés dans un cadre académique. Les origines de la street dance remontent au début des années 1970. En 1972, DJ Kool Herc inventait le breakbeat en isolant des rythmes et en les remixant ensemble à différentes vitesses, pendant qu’à Harlem et dans le sud du Bronx à New York, des jeunes commençaient à se réunir pour des battles de break dance, devenant ainsi les premiers b-boys (pour break-boys) du monde. A la même époque, sur la côte ouest des Etats-Unis, des styles de danse funk comme le popping et le locking devenaient populaires dans les rues de Fresno en Californie. Plusieurs éléments de ces styles existaient déjà de nombreuses années auparavant. Earl « Snakehips » Tucker a par exemple été un pionnier du waving et du sliding dans les années 1920, mais il a fallu attendre les années 70 pour que la break dance, le popping et le locking deviennent populaires et pour que la danse hip hop soit un immense succès commercial. Depuis, d’autres styles regroupés sous le terme générique de street dance ont émergé, comme le krump et le crip-walk. L’improvisation et l’évolution sont au coeur de la street dance, ce qui explique que le style des danseurs d’aujourd’hui soit très différent de celui de leurs précurseurs des années 80. George Sampson observe : « Quand vous regardez des vidéos de street dancers des années 80, vous vous dites : « Mais comment ils faisaient ça ? » La street dance évolue très vite ; aujourd’hui on fait des doubles flips, c’est devenu bien plus acrobatique. Certains des premiers b-boys américains n’apprécient pas ce changement parce qu’ils ont créé cette danse et ses mouvements, mais personnellement je trouve bien que cela évolue. Cela apporte de la nouveauté, de la fraîcheur et de nouveaux défis.« 

StreetDance 3D

Street Dance : mode d’emploi

1. TROUVER UN PSEUDO
Votre vrai nom ne suffit plus. Le nom de street dancer de Kenrick Sandy est H2o, et les garçons de Flawless se font appeler Swoosh, FX ou Neo.

2. PORTER DES FRINGUES LARGES
Rien n’est petit dans la street dance. Vous devez porter le sweet à capuche le plus grand et le plus large du marché et le jean le plus « taille basse » que vous pourrez trouver. Ajoutez à cela une énorme casquette de baseball qui cache la moitié de votre visage.

3. APPRENDRE LE JARGON
Ne jamais utiliser le mot « break dance », les vrais street dancers disent « breaker » ou « b-boying ». Saupoudrez vos conversations de quelques « dope » ou « sick » en V.O. ou « c’est de la balle ! » et vous aurez fait la moitié du chemin.

4. ETRE VOUS-MEME
Selon le chef costumier Andrew Cox, n’importe qui peut ressembler à un street dancer. Il explique : « C’est surtout une question d’assurance. Votre look doit refléter votre personnalité, mais il faut aussi ne pas avoir peur d’essayer des choses nouvelles. »

5. TRAVAILLER DUR
Kenrick Sandy explique : « Si vous voulez être le meilleur, il faut travailler sans relâche et ne jamais se dire que ce que l’on fait est suffisant. Vous n’atteindrez jamais la perfection, mais si vous essayez très dur vous deviendrez le meilleur. Entraînez-vous tous les jours, apprenez, gagnez en maturité, et surtout, prenez du plaisir en dansant, c’est le plus important. »

6. S’INVESTIR A FOND
La chorégraphe Kate Prince explique : « Immergez-vous dans la danse, et prenez des cours ! Prenez autant de cours que vous pouvez avec le plus de professeurs possible parce que si vous apprenez avec un seul professeur, vous deviendrez seulement aussi bon que ce professeur-là. Ne faites pas que de la street dance, prenez aussi des cours de danse classique ou de Pilates pour diversifier votre horizon et renforcer votre corps. Economisez et allez à Los Angeles, New York, au Japon, en Corée, en Suède ou ailleurs voir ce qui se passe dans les rues du monde entier et apprendre ce qui se fait de mieux. Faites de la danse votre vie. »

7. APPRENDRE LES STYLES
Le POPPING est une danse qui consiste à contracter et relâcher ses muscles pour provoquer une contraction en rythme, contraction qu’on appelle aussi jerk, pop ou hit. Une de ces techniques, le gliding, est devenue célèbre grâce au Moonwalk de Michael Jackson. Le LOCKING consiste en des mouvements rapides entrecoupés de freezes, des pauses figées maintenues quelques secondes. Le locking se danse avec des mouvements rapides du haut du corps et des mouvements plus décontractés des hanches et des jambes. Le BREAKING est le style le plus connu de la street dance. Il consiste à faire tourner le corps sur une partie du corps comme la main, les genoux ou la tête. Le CRIP-WALK a été créé par le célèbre gang des Crips de Compton à Los Angeles quand la guerre entre les Crips et les Bloods a débordé sur les chansons de rap et les clips vidéo. Les principaux mouvements sont le shuffle (traîner les pieds de façon synchronisée en avant et en arrière), le V (mouvement avec les jambes qui dessinent un V) et le heel-toe (demi-tour avec les talons et les orteils en croisant une jambe). Les vidéos qui enseignent les bases de ce style sont extrêmement populaires sur Youtube. Le KRUMP est né à South Central à Los Angeles. C’est une danse improvisée d’apparence agressive en raison des mouvements exécutés rapidement, mais qui est non-violente dans l’esprit. Elle a pour principe de « se jeter dans la musique ». Elle repose sur des grands mouvements des bras et des jambes et des mouvements saccadés de la poitrine. Si vous n’aimez pas le freestyle, le krump n’est pas pour vous. La HOUSE incorpore des mouvements de plusieurs autres disciplines comme la Capoeira, les claquettes, le modern jazz, le be-bop et la salsa. Cette danse utilise surtout le waving (voir ci-dessous).

8. APPRENDRE LES MOUVEMENTS
Le WAVING (ou jacking) consiste à faire des vagues avec son corps. Le mouvement le plus simple est la vague des bras. Etendez vos bras à l’horizontale, et à partir des doigts d’une main faites monter et descendre en vague votre bras sur toute sa longueur. Le mouvement doit passer ensuite par votre poitrine et se prolonger avec l’autre bras. Il est très important de garder le reste du corps immobile pour donner l’impression que la vague passe à
travers vous. Après avoir maîtrisé ce mouvement, entraînez-vous à faire la vague de la tête aux pieds. Le WINDMILL (ou moulin) est le mouvement auquel tout le monde pense quand on parle de breaking. Le danseur fait tourner son corps sur le sol avec les jambes en l’air qui dessinent un V. Le TUTTING (ou Tetris, ou l’Egyptien) tiendrait son nom du pharaon
Toutankhamon. Il se définit par des mouvements des mains et des bras saccadés à angles droits pour dessiner des figures. Les Bangles s’en sont inspirées pour leur clip « Walk Like an Egyptian ». Le SLIDE est un mouvement glissé du corps. Vous commencez le talon droit levé et le pied gauche posé à plat. Faites glisser sur le sol votre pied gauche vers l’avant puis levez votre talon gauche, posez à plat votre pied droit et ramenez-le pour réunir vos deux pieds. Recommencez plusieurs fois pour donner l’impression que vous glissez sur le sol. Cela semble facile, mais il faut beaucoup d’entraînement pour obtenir un mouvement parfaitement coulé. Le TOPROCK est une série de pas exécutés debout par les b-boys et les b-girls – danse debout – avant de faire une figure au sol. Le SUICIDE est en général utilisé pour conclure de façon spectaculaire un numéro de street dance. Le suicide doit donner l’impression que vous avez perdu le contrôle de votre corps, en général en faisant une pirouette qui se termine sur le dos ou face au sol. Plus la chute semble douloureuse, plus l’effet est réussi.

StreetDance 3D

Deux troupes de danseurs professionnels

Deux troupes de danseurs professionnels ont été engagées pour jouer dans Street dance 3D. La première, « Diversity » (dont c’est la première participation à un long-métrage) est un groupe de street dance comprenant plusieurs frères et quatre de leurs amis âgés de 13 à 26 ans, originaires d’East London et de l’Essex. Le groupe a remporté la finale de « Britain’s Got Talent » en 2009 et a été invité à se produire lors de la Royal Variety Performance en décembre. Depuis qu’il a remporté le show, le groupe de danse urbaine s’est aussi produit au Wembley Stadium, et dans le cadre de « T4 on the Beach », « T4 Stars of 2009 », « Children in Need », des Mobo Awards et des Pride of Britain Awards. Ils sont le seul groupe à s’être produit sur Downing Street pour le Premier ministre britannique, face au n°10. La seconde troupe appelée « Flawless » (et renommée The Surge dans le film) est un collectif de danseurs dirigé par l’un des jeunes chorégraphes les plus créatifs de Grande-Bretagne, Marlon « Swoosh » Wallen. Le groupe a été nommé UK Street Dance Champions et International Dance Champions 2005 avant de devenir World Dance Champions en 2006. Ils ont été le premier groupe à recevoir des notes maximales du panel de juges mondiaux. Ils se sont eux aussi fait connaître du public en étant finalistes de l’émission produite par Simon Cowell « Britain’s Got Talent ». Flawless a remporté les votes de l’émission suivie par plus de 15 millions de spectateurs et ils sont à présent l’un des groupes de street dance les plus connus du monde. Flawless a par ailleurs participé à la cérémonie qui s’est déroulée lors des Jeux olymiques de Beijing en 2008 pour la candidature de Londres aux Jeux de 2012. Ils se sont également produits sur les scènes des théâtres du West End londonien et dans d’autres pays européens, dans des spectacles comme « Daddy Cool » et « Into the Hoods ». Ils ont travaillé avec les plus grandes pop stars du monde, dont Madonna, Beyoncé Knowles, Leona Lewis, Rihanna, Estelle, Victoria Beckham, Westlife et les Sugarbabes. Contrairement à Diversity, ils avaient déjà joué dans un film, Life and Lyrics de Richard Laxton avant de participer à l’aventure Street dance 3D.

StreetDance 3D

La folie des auditions!

Les cinéastes ont organisé de nombreuses auditions libres en Angleterre pour trouver les meilleurs street dancers du pays. James Richardson raconte : » Nous avons créé un site pour annoncer les auditions, et en quelques minutes il a crashé parce que trop de personnes se sont connectées en même temps pour s’inscrire. Au final, nous avons auditionné un millier de candidats dans plusieurs villes du pays, dont Manchester, Birmingham et Glasgow. Ensuite, les candidats retenus ont été envoyés à Londres pour la dernière sélection. L’audition a été très dure parce qu’il ne suffisait pas d’être un très bon danseur, il fallait aussi être capable de jouer. Dania Pasquini raconte : » Les auditions ont duré deux semaines, mais nous avons aussi demandé à certaines personnes avec qui nous voulions travailler de venir passer des auditions sur sélection, comme Steph Nguyen qui joue Steph dans le film. Dans la vraie vie, Steph est une championne de break dance. Elle a participé à une des plus grandes compétitions au monde de street dance, le Juste Debout à Paris, et elle l’a gagné face à tous les garçons. Elle est tout simplement phénoménale.« 

StreetDance 3D

« Britain’s got Talent »!

Durant ses recherches, le producteur James Richardson s’est plongé dans le monde de la street dance, devenue aujourd’hui un véritable phénomène de société: « Je suis allé au UK Street Dance Weekend où l’on m’a demandé d’être juge ! C’était très drôle parce que je n’y connaissais rien, mais j’ai été émerveillé par tout le talent que j’ai vu. C’est comme cela que j’ai rencontré Diversity et Flawless, deux groupes de street dance, un an avant qu’ils ne participent à « Britain’s Got Talent ». » (Émission anglaise équivalente de « La France a un incroyable talent »). Les deux groupes ont dominé la troisième saison de l’émission de la BBC en 2009 et la compétition a finalement été remportée par Diversity. Le vainqueur de « Britain’s Got Talent », George Sampson, interprète Eddie, un rôle créé spécialement pour lui.

StreetDance 3D

L’expérience de la comédie musicale (ou pas)

Rachel McDowall est la seule actrice du film à avoir déjà joué dans une comédie musicale; elle apparaît en effet dans Mamma Mia ! en 2008. Au contraire, pour l’actrice Nichola Burley, le film marque ses tous premiers pas de danse

StreetDance 3D

StreetDance 3D

StreetDance 3D

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

Robert Pattinson : Aussi savoureux que du bon chocolat !

Posté par tempeterouge le 6 avril 2010

Après avoir été élu l’acteur le plus appétissant d’Hollywood, selon The Telegraph, Robert Pattinson vient de donner vie à cette gourmandise qu’il suscite joliment auprès de ses nombreuses (nombreux) fans à travers le monde, puisqu’il vient de devenir l’objet d’une savoureuse création ! Robert Pattinson : Aussi savoureux que du bon chocolat ! dans Non classé 

En effet, le séduisant acteur qui a conquis la planète grâce à son rôle d’Edward Cullen dans la saga vampirique Twilight, a eu le droit en ce week-end de Pâques à une statue à son effigie tout en… chocolat. En tout, il aura fallu 18 kilos de chocolat pour réaliser cette oeuvre, pour laquelle les ferventes admiratrices de Rob n’ont qu’une seule envie, la dévorer d’un coup, d’un seul. Même si le résultat final n’est pas vraiment des plus ressemblants, il faut tout de même admettre que les cheveux sont parfaitement identiques. Et c’est amplement suffisant pour les fans de mister Pattinson.

Depuis peu, Robert a également une statue de cire que l’on peut contempler dans les Musées Mme Tussauds à Londres et à New-York.

Côté cinéma, le supposé chéri de Kristen Stewart, est actuellement à l’affiche du film Remember Me, qui raconte l’histoire de Tyler, un jeune New-Yorkais de 22 ans en rébellion contre sa famille et la société suite à un drame familial. Après une altercation avec un policier, il décide de se venger en séduisant la fille de celui-ci. Mais Ally se révèle être une jeune fille fragile et imprévisible dont il va tomber fou amoureux. Ce qui ne devait être qu’une plaisanterie cruelle se transforme vite en une histoire qui les marquera à jamais…

Robert est aussi annoncé dans l’adaptation sur grand écran du chef d’oeuvre de Guy de Maupassant, Bel Ami, dans lequel il donnera la réplique à Christina Ricci, Uma Thurman et Kristin Scott Thomas.

Mais ce que tout le monde attend, c’est bel et bien la suite des aventures des amoureux de Twilight, mais il faudra patienter jusqu’au 7 juillet prochain pour découvrir ce fameux troisième volet, Twilight, Chapitre 3 : Hésitation.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Usher : ses fils lui font supporter un très gros problème…

Posté par tempeterouge le 6 avril 2010

Usher goûte aux joies de la paternité depuis la naissance de ses deux fils, Cinco et Naviyd Ely…

Usher : ses fils lui font supporter un très gros problème... dans Non classé 

remplie de costumes sombres depuis qu’Usher est papa ! En effet, le chanteur de r’n'b expérimente depuis deux ans et demi et la naissance de son premier fils Cinco les bons et les mauvais côtés de la paternité… « Du moment que t’as des enfants, ne porte plus de blanc ! Quand tu changes la couche de tes bébés, ça ne prévient pas, du coup vaut mieux être préparé et ne pas avoir mis un joli pull blanc ! », a plaisanté Usher sur le plateau du show de Lopez Tonight.

Papa de Usher ‘Cinco’ Raymond V, deux ans et demi, et Naviyd Ely, 15 mois, Usher a dû se faire une raison : « J’ai décidé que si quelqu’un devait faire ses besoins sur moi, ça serait mes enfants et c’est tout. C’est ça le véritable amour, accepter les choses même les plus dégoûtantes de ses enfants ! Mais des fois je suis devant eux et je me dis ‘Comment peuvent-ils produire autant de m**** ! ».

Mais la paternité ne se résume pas aux couches sales pour Usher, qui souligne : « L’une des plus fabuleuses expériences dans la vie, c’est d’être capable de réunir toute l’énergie et l’effort à être sûr que tu élèves ton enfant pour qu’il devienne un homme incroyable. J’espère que mes deux garçons deviendront des hommes incroyables ». A 31 ans, l’ex de Tameka Foster, la mère de ses enfants, semble avoir toujours autant d’audace sur scène lors de ses concerts , mais il a acquis une grande sagesse vis-à-vis de son rôle de père !

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

Courteney Cox : « Zac Efron serait une bonne proie pour une femme plus âgée ! »

Posté par tempeterouge le 6 avril 2010

Vanessa Hudgens a du souci à se faire, en sortant avec un aussi bel Apollon que Zac Efron ! Car Courteney Cox a des vues sur son petit ami !

"Zac Efron serait une ...

En effet, l’actrice de la série « Cougar Town » (bientôt sur Orange TV), qui incarne Jules Cobb, une femme qui flirte avec des hommes beaucoup plus jeunes qu’elle, estime que le héros d’ »High School Musical » est une cible de choix pour d’autres « Cougars », ses femmes ayant la quarantaine, à la sexualité décomplexée.

Interrogée sur le terme de ce mot, Courteney s’est elle-même définie comme une Cougar puisqu’elle est mariée à un mari qui a sept ans de moins qu’elle. « Zac Efron serait parfait, mais il a sans doute trop confiance en lui pour être une proie réelle. Savez-vous que lorsque vous êtes une Cougar, vous pouvez être attirée par les amis de votre fils ? ».

D’ailleurs, Zac Efron est déjà venu chez la belle quadra… Pour faire plaisir à sa fille Coco, grande fan d’ »High School Musical », elle avait invité Zac à manger chez elle. Mais Coco, intimidée, s’est alors réfugiée dans sa chambre, laissant sa maman seule avec l’américain aux pectoraux d’aciers. A la suite de cette rencontre, elle avait révélée aux tabloïds qu’elle avait trouvé le jeune homme très sexy et… qu’elle avait été, sur le coup, attirée par lui !

On le redit : attention Vanessa !

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Katie Holmes mieux lookée que sa fille ! Des images rares !

Posté par tempeterouge le 6 avril 2010

Alors que sur le tournage de son prochain film, Son of no one, elle affichait un air bougon et une mine des mauvais jours , sortant du Joyce Theater de New-York, dimanche 4 avril 2010, Katie Holmes était au top stylistiquement parlant. Un collant opaque, un short en jean, un top fluide, un blazer noir, un long foulard, des lunettes de soleil vissées sur le nez… une vraie fashionata ! Suri Cruise l’aurait-elle conseillée ? Pour une fois la mère a fait mieux que sa fille qui, avec sa petite robe grise et ses chaussures imprimées panthère, avait opté pour une drôle de combinaison.

Katie Holmes mieux lookée que sa fille ! Des images rares ! dans Non classé 

Pourtant Suri garde sa confiance en elle et parvient à accaparer l’attention des médias sur elle en marchant, telle une star, cheveux au vent, en jouant les petites danseuses en herbe et en jouant la mimi-cracra avec sa boisson. Regardez, elle s’en est mis partout. Est-ce parce qu’on a osé dire qu’on n’aimait pas sa robe qu’elle l’a ainsi sacrifiée ? En tout cas si elle était moins bien habillée que sa maman, la star c’est néanmoins incontestablement elle. Haute comme trois pommes, elle sait jouer avec les photographes cette petite Suri. Quel potentiel ! La plus photogénique des enfants stars a encore frappé ! Et dire qu’avec un look plus soigné Katie a cru qu’elle allait lui piquer la vedette… C’est certes bien tenté, mais c’est encore raté car même sans ses chaussons cochons , Suri c’est LA star !

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Katie Holmes : grosse ou enceinte ?

Posté par tempeterouge le 6 avril 2010

Comme toutes les deux semaines depuis deux ans, outre-Atlantique, on dit Katie Holmes prête à concevoir un deuxième enfant avec son scientologue d’époux. Et à en croire la rumeur, les quelques kilos superflus qu’affiche Katie Holmes ces derniers temps viseraient à préparerson corps à l’enfantement. « Katie ingurgite un maximum de calories et elle a déjà pris au moins six kilos. Elle déteste prendre du poids mais Tom insiste pour qu’elle s’empâte un peu et ait ainsi une chance de tomber enceinte », a récemment rapporté un proche du couple au magazine Now.

Katie Holmes : grosse ou enceinte ? dans Non classé 

Il est vrai que, depuis quelques semaines, Katie Holmes apparaît lestée de quelques kilos superflus, comme en attestent les photos ci-dessus. Et ce surpoids nourrit encore davantage les rumeurs autour d’une grossesse qui serait déjà en cours selon certains. « Beaucoup de gens à Hollywood la disent enceinte, mais la vérité c’est qu’elle se laisse aller et que, du coup, elle a pris du ventre ».

C’est un peu le serpent qui se mord la queue tout ça. Mais au bout du compte, une seule chose est sûre : Katie a pris du cuissot.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Whoopi Goldberg : « oui, j’ai été infidèle ! »

Posté par tempeterouge le 6 avril 2010

Whoopi Goldberg n’a pas honte d’avouer aujourd’hui qu’elle n’a pas été une femme toujours très fidèle.. -faute avouée, faute à moitié pardonnée ?- Lire la suite l’article

Photos/Vidéos liées

Whoopi Goldberg :  

« Je l?ai fait cinq ou six fois, déclare-t-elle aux médias américains. Oui, j?ai été voir ailleurs alors que j?étais mariée, ouais ! J?ai fais des erreurs également. Cela arrive parfois (?) Je n?excuse pas ce que j?ai fait. »

Et surprise, elle défend Jesse James qui a trompé sa femme Sandra Bullock  : « Peut-être qu?il essayait de trouver quelque chose de différent aussi (?) Peut-être qu?il voulait avoir quelque chose de merveilleux dans sa vie, être marié à Sandra Bullock, et qu?il n?a tout simplement pas pu le gérer. C?est une possibilité, je sais que ça parait fou ! »

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Kristen Stewart n’aime pas l’école et l’a quitté jeune… mais pourquoi ?

Posté par tempeterouge le 3 avril 2010

Révélée gràce à son rôle de Bella dans la saga Twilight , Kristen Stewart avoue aujourd’hui que le fait d’avoir pu quitter l’école jeune lui a permis de se consacrer tôt à sa carrière. Elle est également heureuse d’avoir pu suivre des cours par correspondance car elle ne supportait pas les autres élèves.

 On va vraiment finir par croire que Kristen Stewart est tout sauf sociable ! Interviewée par le Daily Record, l’actrice qui interprète le rôle de Bella dans Twilight a déclaré qu’elle est bien contente d’avoir pu quitter l’école à 14 ans puisqu’à partir de ce moment là, elle a ainsi pu se consacrer quasi entièrement à sa carrière.

Mais ce n’est pas tout, si Kristen, qui partagera des scènes assez chaudes avec Robert Pattinson dans Twilight : Eclipse (Hésitation en français), a apprécié le fait de suivre ses cours par correspondance, c’est parce qu’elle ne supportait pas la mentalité des autres élèves : « Je ne pouvais pas rester avec des gens de mon àge. Ils sont méchants et ne vous laissent aucune chance » a-t-elle expliqué avant d’ajouter : « Je n’étais pas le genre de fille à parler de mes envies de jouer la comédie, et au début je ne voulais pas le dire, jusqu’au jour où quelqu’un l’a découvert. J’ai essayé de ne pas trop en jouer mais j’ai quand même eu le droit à des ‘Oh, mais c’est vraiment une salo** ».

Et oui, la réussite, que l’on soit jeune ou plus àgé, ne plaît jamais à tout le monde, et c’est peut-être cette jalousie qui a fait de Kristen la fille discrète que l’on connaît aujourd’hui.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

12345...54
 

Caderneta de um tradutor-le... |
juliocorleone |
The Geek Show |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Coin Ciné
| star wars
| corina pomérantz